Je haie le Vintage

Moto Guzzi V9 Roamer
Moto Guzzi V9 Roamer

En cette fin d’année, début d’une nouvelle, les salons moto battent leur plein. Si le millésime 2016 se montre attrayant avec de nombreuses nouveautés à se mettre sous la dent, force est de constater qu’une tendance qu’on sentait poindre depuis un an ou deux ans se dégage. Cette tendance, c’est le Néo rétro, classique, vintage. Bref, appelez-la comme vous voulez, mais on est belle et bien envahi par cette mode qui nous renvoie à notre passé.


Cette année, c’est le grand boom de ce style, de cette mouvance ; chaque constructeur doit absolument avoir des modèles vintages dans sa gamme au risque de louper des parts de marché et de passer à côté de cette tendance qui dépasse largement le monde de la moto. Alors tout le monde y vient, même le très sérieux BMW et sa NineT déclinée en Scrambler pour 2016, même le sportif Ducati qui peaufine encore plus sa gamme Scrambler. Nombreux sont déjà les préparateurs à s’être engouffrés dans la brèche, et que dire des équipementiers qui nous habillent de la tête aux pieds à la mode des 70’s.

 

C’est un fait, le motard d’aujourd’hui n’est plus aussi sportif qu’il y a 20 ans tête dans la bulle de sa Superbike à peine homologuée, il ne recherche plus l’aventure comme celui des années 80 debout sur son XT500 à scruter les dunes. Oui madame, le motard a vieilli et drague la ménagère de moins de 50 ans au guidon d’une Moto Guzzi V7.

 

Triumph Bonneville T120
Triumph Bonneville T120

Alors si vous souhaitez entrer dans la mouvance néo-rétro et devenir hipster, vous devrez savoir que la mâche n’est pas qu’une salade, mais aussi une marque de moto, française de surcroit (quoi que !). Vous devrez savoir aussi que Harley-Davidson n’est pas une marque vintage malgré le look de leurs motos datant d’une autre ère. Non, le vintage, c’est bien plus qu’un design rétro, c’est un style à part, un art de vivre comme ils disent dans les brochures publicitaires, une mode qui vous ouvrira les portes d’un nouveau monde… au look d’il y a 40 ans.

 

Alors oui, je haie le vintage !

 Je haie le vintage parce qu’il rappelle que mes plus belles années sont passées !

 Je haie le vintage parce qu’il me ramène à hier alors que je dois affronter demain.

 Je haie le vintage parce que je n’aime pas les phénomènes de mode.

 Je haie le vintage parce que la ménagère de moins de 50 ans ne me fait pas ban…rêver.

 Je haie le vintage parce que le vintage, c’est me servir une soupe dans un vieux pot.

 

Et puis un jour, j’ai eu l’occasion de rouler avec la Triumph Bonneville T100. J’ai bien pensé la jeter dans un fleuve dès le soir venu histoire d’être en phase avec mes convictions, mais j’ai fini par la garder une semaine entière, me surprenant moi-même à prendre du plaisir au fil des virages à son guidon. Eh merde !! Me voilà mûr pour la ménagère de moins de 50 ans !!

 

Je haie les idées reçues !

Écrire commentaire

Commentaires : 0