KTM 1290 SuperDuke R, le bilan après un an

KTM 1290 Super Duke R équipée Power Parts

Cela fait un an que je pose mes fesses sur la KTM 1290 SuperDuke R, en évitant soigneusement les jours de météo hostile, l'instinct de préservation sans doute. Après 13000 kms à son guidon, 16000 au compteur (achat occasion), il est temps de tirer un premier bilan. Pas question de présenter un essai complet de cette moto, les magazines sont là pour ça, ni de vous dire que c’est la meilleure du monde. Non, l’idée est juste de vous faire partager mon expérience au guidon de l’orange pressée. Une expérience qui se résume à beaucoup de plaisir mais aussi quelques déboires.

 

J’ai longuement hésité avant de signer le chèque, scotché devant les impressionnantes caractéristiques constructeur de la bête. Je n’ai pas d’avantage été rassuré par la vidéo de présentation presse où l’on voit un journaliste essayeur qui, à peine touché la poignée de gaz, s’est lamentablement retourné dans la voie des stands devant tous ses collègues (vidéo ici). Sauvage "The Beast" ! Mais bon, je ne suis pas journaliste essayeur, et puis je me suis dit qu’il fallait bien franchir le pas un jour, et que ce jour était venu. Après des années en trails et autres routières plus ou moins basiques, j’étais motivé à aller titiller du cheval de course. Ready to race, comme ils disent chez KTM.

 

KTM 1290 Super Duke R

 

Je confirme sans problème ce slogan, les performances de la bête étant de premier plan, je n’ai pas été surpris de ce côté-là. Même en 100cv, ça marche fort et le couple de camion offre des reprises de folie. Mais très rapidement, j’ai découvert une autre facette de cette moto. Cette facette, c’est la facilité d’utilisation et le confort. Tout est relatif, ce n’est quand même pas une GT, mais l’ergonomie a été travaillée avec leviers, guidon, sélecteur de vitesse et pédale de frein réglables en position. La position du pilote reste naturelle sans trop d’appui sur les poignets et les jambes ne sont pas excessivement pliées. Contrairement à mes craintes, je loge mon 1m87 sans problème sur cette moto. On est loin d’une hyper-sport. L’embrayage anti-dribbling est d’une onctuosité et d’une progressivité incroyable, et la poignée de gaz "ride by wire" est sans à-coup sur le filet de gaz. Cette moto en devient agréable en ville si on met de côté la chaleur qui se dégage du moteur l’été lors des trop longs arrêts au feu rouge, et le rayon de braquage un peu juste pour certaines manœuvres. Au final, si cette moto est une bête à plaisir, elle peut aussi vous emmener au boulot tous les jours. Easy to ride la Super Duke 1290!

 

KTM 1290 Super Duke R
3 possibiltés de réglage pour l'embout de sélecteur.

 

Bon, la ville c’est bien, mais on est quand même mieux à la campagne à user la gomme sur les belles départementales de France. Et là, c’est carrément le pied ! Même sans avoir le pilotage d’un Laurent Filleton, le plaisir est grand à enchainer les virolos à rythme soutenu. J’avoue sans problème être (très) loin de pousser la bête dans ses derniers retranchements, mais il n’empêche qu’on apprécie la sérénité que dégage le châssis, l’efficacité des suspensions WP quelque soit la qualité du revêtement et le freinage puissant mais dosable. Et puis l’électronique est là pour calmer les excès d’optimisme sur la poignée de gaz, même si ça n’évite pas tout.


La ville, les petites routes, vous l'aurez compris, la SD est plus polyvalente qu'on pourrait le croire. Concernant l'autoroute, ce n'est pas son terrain de jeu favori, roadster oblige. Il n'empêche qu'on peut voyager avec cette moto, mais pour un plaisir maxi, il est important de bien choisir ses routes...et de passer par le catalogue Powerparts KTM. Avec valises, sacoche de selle et sacoche réservoir, vous disposez de 126 litres de chargement, de quoi prolonger le week-end sans problème. Pour ceux qui craignent le manque de confort de la selle d’origine, sachez qu’après une sortie de 5 jours à raison de 8h de moto par jour, je n’ai pas ressenti la moindre douleur à ce niveau-là. Bon OK, sur routes viroleuses, on bouge beaucoup sur la selle, ce qui est moins le cas sur les grands axes. Mais si vous êtes vraiment sensible du postérieur, la selle « gel » vous sauvera la mise. Powerparts encore !

 

KTM 1290 Super Duke R
Protection de réservoir KTM Powerparts

 

Un petit mots sur les pneus: les Dunlop Sportmax d'origine glissouillaient sur les bandes blanches et routes mouillées. Le pneu arrière a fait 8000 kms, l'avant 12000. J'ai changé pour des Michelin, Pilot Power Pure à l'arrière et Power 3 à l'avant. J'ai trouvé la mise sur l'angle très (trop!) progressive avec une perte de vivacité. L'arrière a fait un peu moins de 8000 kms, l'avant roule toujours. Je viens de monter un Pirelli Diablo Rosso II à l'arrière sans avoir suffisamment roulé à ce jour pour le juger. 

 

KTM 1290 Super Duke R
Ecrou de 60 pour la roue arrière !

 

Puisque l'on parle pneu, parlons aussi de la roue arrière et de son écrou de 60. La Super Duke est la seule moto à avoir un écrou de roue d'une aussi grosse taille (55 pour Ducati, 46 pour Triumph). Du coup, rare sont les enseignes à en être équipées, ce qui peut poser problème lorsque vous avez besoin de changer votre gommard à l'arrache lors d'une virée un peu trop longue. A ce jour, sur la place de Tours, personne n'en a, hormis la concession KTM. Un problème qui devrait disparaitre au fil du temps !

 

Rouler sous la pluie avec la Super Duke s'avère très peu agréable, non pas à cause de la puissance difficile à maitriser, le mode "rain" étant là pour ça, mais plus basiquement à cause de la bavette arrière qui n'est ni esthétique ni efficace. Les projection de la roue arrière vous remontent dans le dos, coulent jusque sur la selle et vous trempent les fesses en quelques kilomètres.

 

Autre défaut que je n'ai pas apprécié, c'est l'optimisme du compteur. Au dessous de 100km/h, vous avez une erreur de 7km/h, à 130, c'est pratiquement 15km/h d'écart. Bizarrement, je n'avais pas ces écarts sur ma KTM 950 SM précédente dont le compteur était proche du réel. Je crois que KTM est tombé dans la mode marketing qui vise à aller chercher le "300" compteur, comme une certaine concurrence. Au final, toutes les données du tableau de bord (kilométrage, consommation moyenne, etc) sont fausses et c'est bien dommage. Quand le marketing prend le pas sur la réalité !

   

KTM Super Duke 1290 R

 

En introduction, j'ai écris le mot "déboire". En effet, j'ai eu quelques déboires avec cette moto, au nombre de 2. Le premier est mineur et concerne le feu arrière dont les fixations ont lâché. Le second a été plus contrariant avec un arrêt au stand prolongé pour un problème moteur (pression d'huile). Tout a été pris en garantie par KTM. Un conseil, si le message "pression huile basse" apparait à la mise en route de votre moto, stoppez tout et appelez l'assistance, même si ce message disparait après quelques minutes. 

 

Pour terminer ce bilan "an 1", hormis les pneus, je n'ai changé que les plaquettes de frein arrière (16000 kms). Je n'ai pas encore de facture de révision, celle des 1000 étant faite avant mon achat, celle des 15000 est passée dans la garantie suite au problème moteur. Côté équipement, je l'ai juste équipée de crashpad sur la fourche, de protection de réservoir, et d'une sacoche réservoir et sac de selle pour les longues virées. Si sur le coup, la panne moteur m'a un peu refroidi, mais le plaisir au guidon de la Super Duke a vite repris le dessus et je pense bien faire quelques années encore avec cette autrichienne.

 

Écrire commentaire

Commentaires : 6
  • #1

    philippe (jeudi, 02 février 2017 16:28)

    merci pour tes commentaires.
    de mon cote j hésite entre une super duke r 1290 ou une BMW s 1000 r. en occase
    Je l 'utiliserai sur la region parisienne 150 km par jour dont une bonne partie dans les embouteillages..
    as tu une idee de la conso moyenne. ?
    ca passe bien entre les voitures ?

  • #2

    Chris (vendredi, 03 février 2017 18:27)

    Il faut compter un peu moins de 7 litres en conso moyenne. Perso, je fais 80 km par jour avec ville et route et je trouve que ça se passe plutôt bien entre les files. Le seul hic, c'est que le guidon est au même niveau que les rétros des voitures. Il faut donc faire attention à ça. Et puis le rayon de braquage est grand, mais je pense que ces inconvénients sont les mêmes avec la BMWs 1000 R.
    Bon choix!! ;-)

  • #3

    Stefano (mardi, 01 août 2017 08:48)

    Bonjour Philippe, Chris,
    moi aussi suis l'heureux propriétaire de la vrai SD1290 R 2016 (le nouveau modèle je ne l'aime pas trop). Concernant l'angle de braquage, ce n'est pas un inconvénient mais plutôt un point positif. Lorsqu'il faut manœuvrer à l'arrêt c'est un plaisir de pouvoir le faire en un, deux mouvements. Pour le reste rien à redire. Très belle moto . Chris, ayant essayé les 2 avant de me décider pour l'achat de la KTM, je peux te dire que la BMW est plus contraignante et que la mise sur l'angle ne se fait pas aussi naturellement que la KTM. Elle reste néanmoins une chouette moto également.

    Bonne journée à vous et bonne route

  • #4

    chris (mercredi, 02 août 2017 17:17)

    Merci Stéphano pour ton commentaire. Il ne te reste qu'à faire le bon choix!! ;-)

  • #5

    Cédric (jeudi, 30 novembre 2017 02:38)

    Bilan bien détaillé. J'en possède 2 (12/2013, tout premier modèle et 2016 en SE) et 0 souci. Le seul hic, la 2016 pousse moins fort avec la ligne Akra que la 2013 en origne et du coup je fais de la piste avec: ça tire fort sur les bras, ça freine à mort, tu prends de l'angle à fond la caisse, avec des suspensions bien réglées elle est collée au bitume (avec des slicks Pirelli ou Dunlop). Sur route pareil, la 2013 peut faire 300kms avec le plein en roulant paisible (oui ça m'arrive) et moins avec la 2016... Sur route, je roule en Bridgestone BT016 pro, c'est ce que j'ai trouvé de mieux pour le confort en virage et la sécurité, sauf que le pneu arrière ne fait pas plus de 3000 (oui je roule fort quand même) et l'avant 7000/8000 complètement lisse sur les bords (2.2 bars à l'avant et 2.1 à l'arrière c'est top)
    Niveau plaquettes avant, j'en fait une consommation astronomique, par contre à l'arrière de la 2013, 24000kms et mi usure; kit chaine pareil: 24000 et pas vraiment usé, pourtant il prend cher... La 2016, j'ai pas encore assez roulé pour dire.
    Sinon, choisissez pas, prenez une 1290 SD, elle est vraiment extra (d'ailleurs ma 2013 est à vendre ^^)

  • #6

    Chris (jeudi, 30 novembre 2017 18:39)

    Merci Cédric pour ton retour sur tes SD. C'est quand même une sacré machine à plaisir cette moto!! :-)