· 

Leoncino et Vitpilen, même combat

Benelli Leoncino

Le plus grand salon européen du 2 roues bat son plein cette semaine à Milan. L’EICMA 2017, c’est une déferlante de nouveauté boostée par l’activité industrielle italienne toujours aussi dynamique. Si une première salve de 40 nouveautés avait été dévoilée à l’Intermot de Cologne, que dire des 55 présentes sur les stands de l’EICMA. Il faut avouer qu’avec l’émergence des pays asiatiques et leur besoin en moto de petite cylindrée, on assiste à une petite révolution dans le monde de la moto.

 

Tous les gros constructeurs ont désormais dans leur catalogue des 500cc, 300cc voir 250cc, y compris BMW. C’est dire l’importance de ce marché pour une marque généraliste. Pourtant ici en France, leur seul intérêt est leur éligibilité au permis A2. A moins que leur faible coût à l’achat et à l'utilisation fassent la différence comparés à une moto de plus de 500cc.

 

Parmi cette déferlante de petites cylindrées, 2 motos sortent du lot. Ce ne sont pas des déclinaisons de modèles haut de gamme, ni des copies d’anciennes remises au goût du jour. Non, ces 2 motos ont un design unique, un caractère visuel affirmé et bien différent du reste de la production. Cela leur donne un charme particulier et c’est ce qu’on aime ici à B3M.

 

La première est la Benelli Leoncino, une moto équipée d’un bicylindre en ligne développant 47cv. Propriété du chinois Qianjiang, Benelli cherche sa voie depuis son rachat il y a plus de 10 ans. Il pourrait bien l’avoir trouvé avec la Leoncino.  Le style provient du CentroStile Benelli situé en Italie.

 

Husqvarna Vitpilen 401

La seconde est la Husqvarna 401 Vitpilen. Là aussi, on a affaire à une marque récemment relancée suite à un rachat. KTM est à l’origine du renouveau du construteur à la couronne bleue. Après 2 ans de présence sur les salons, la Vitpilen passe enfin en production. Une bonne nouvelle pour qui apprécie le look de cette moto qui n’a pas son pareil. Développée sur la base de la KTM 390 Duke, on n’a aucune crainte quant à ses performances tout comme sa fiabilité. La flèche blanche, traduction suédoise du mot vitpilen, vous ira certainement droit au cœur par sa simplicité dans ces lignes et sa conception. Une moto en plein décalage avec le reste de la production.

 

A travers ces 2 motos, on comprend l’importance pour une marque de développer sa propre image pour se faire une place au soleil . Benelli comme Husqvarna, constructeurs centenaires, sont à l’aube d’un nouveau départ après leur dernier rachat. Développer une image qui correspond à l’histoire de la marque, trouver un style unique mais qui plait au plus grand nombre, voilà le challenge que leurs nouveaux propriétaires doivent relever. A ce titre, Leoncino et Vitpilen sont plutôt prometteurs.N'est-ce pas!?

 

Écrire commentaire

Commentaires : 3
  • #1

    Nono (jeudi, 17 novembre 2016 13:58)

    Intéressant ce duel de nouveauté à l'EICMA. Il y a du style chez HVA, surtout quand on voit le proto Vitpilen Aero. Elle me fait penser à la moto française présentée l'année dernière à Paris, la Priem je crois !

  • #2

    Julien (dimanche, 20 novembre 2016 21:46)

    Tu dois surement vouloir parler de Praëm: https://www.facebook.com/handcraftedmachines/

  • #3

    Damien (vendredi, 25 novembre 2016 22:58)

    Bien vue B3M ! la Vitpilen est la préférée des lecteurs de MotoStation.
    http://www.moto-station.com/article118067-sondage-moto-station-la-nouveaut-2017-est.html