· 

La presse moto fait-elle partie de votre vie de motard ?

La presse moto survrivra-t-elle à la concurrence d'internet ?

C'est un fait, la presse papier souffre de la concurrence d'internet. Certains ont mis la clé sous la porte, d'autres ont choisi d'investir les terres de ce nouvel adversaire en laissant tomber le support papier. Et puis, il y a ceux qui hésitent entre les 2, encore sous le coup de cette révolution journalistique. Depuis plusieurs années, la presse moto a opté pour cette dernier solution, sans pour autant avoir vu les ventes du support papier augmenter, ou tout du moins se stabiliser.

 

Internet, le seul problème de la presse moto ?

Si vous posez la question à un journaliste de n'importe quel magazine, il désignera internet comme responsable du déclin de la presse moto. C'est sans doute la vérité, mais la toile n'est peut-être pas seule en cause dans la chute des ventes des différents journaux. Dans un article paru récemment sur le site jerouleamoto.com, le désormais célèbre Cigalou a mis en avant d'autres arguments comme le décalage entre l'attente des motards et le contenu proposé par les rédactions de la presse moto. Plus d'articles de fond, d'aventure, de rêve, moins d'essais, de comparatif, de présentation moto, voilà ce que veulent les lecteurs. Il s'est fait le porte parole des motards qui restent malgré la crise très attachés à la valeur papier des magazines. A tort ou à raison, cet article a provoqué une petite tornade dans les rédactions.

 

L'histoire de la presse moto française

Touchés dans leur égo de journaliste professionnel face à l'auteur d'un petit site amateur "kikonérienàlamoto", certains pros ont violemment réagi sur les réseaux sociaux, afin de contrer cette attaque placée. Mais il y a une intervention qui m'a plus particulièrement intéressée, c'est celle de Zef sur fastandlucky.fr. Issu justement du sérail journalistique mais l'ayant quitté il y a quelques années pour monter son site, qui de mieux placé que lui pour remettre l'église au milieu du village, et par la même occasion nous retracer l'histoire du journalisme moto à travers les années. La presse moto n'est pas morte, mais elle doit opérer sa transformation pour s'adapter à ce nouveau monde dans lequel tout va trop vite.

 

C'est quoi le boulot d'un journaliste moto ?

On l'a vu plus haut, les pages des magazines sont blindées d'essais et comparatifs de la production moto. En début d'année, tous les nouveaux modèles doivent avoir été présentés avant le rush des motards dans les concessions. Mais si, il y a 30 ans, un journaliste prenait une moto du parc presse d'un importateur pour partir faire son essai sur plusieurs jours, désormais, tout est organisé par les constructeurs qui envoient des charters de journalistes à l'autre bout de la planète, de préférence au soleil, pour une présentation/essai très encadrée de leurs nouveautés. Du coup, l'emploi du temps des essayeurs moto a bien évolué, c'est ce que nous retrace Philippe Guillaume dans cet article publié sur le repairedesmotards.com. Le journaliste d'aujourd'hui passe plus de temps assis dans le siège d'un airbus que le cul sur une selle de moto. Paradoxe des temps modernes !

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0