La KTM 1290 Super Adventure S sous l’œil de B3M

KTM 1290 Super Adventure S, le super trail

Pour 2017, KTM réorganise sa gamme Trail. Le 1050 Adventure gagne une poignée de chevaux et affiche sur ses flans un gros 1090. La cylindrée 1190 disparait du catalogue et reporte ses 2 modèles à l'étage supérieur. On retrouve donc 3 déclinaisons de Super Adventure équipées du désormais célèbre 1290. La version T (Touring) n'est que la reconduction de la Super Adventure première du nom. La version R est orientée "super enduro". Quant à la dernière version, celle qui nous intéresse, la S (Sport) se place entre les 2, pour faire simple.

 

J'avais testé il y a un an la KTM 1290 Super Adventure première du nom. J'avais été surpris par son agilité malgré sa stature imposante, et par la souplesse du gros bicylindre, bien loin de la catapulte SD-R. J'ai retrouvé les mêmes sensations sur cette nouvelle KTM 1290 Super Adventure S. Rien de nouveau donc, mais si on joue au jeu des 7 erreurs, les différences se trouvent au niveau ergonomique et équipement, car côté moteur, hormis Euro 4, c'est kif kif, même si j'ai noté une consommation d'essence moindre, de l'ordre de 0,5l/100km. En conduite normale, on reste sous la barre des 6l/100km.

 

Béquille centrale KTM 1290 Super Adventure S

 

KTM annonce 7 kgs de gagné comparé à la version originelle (la T, vous suivez !?), soit 215 kgs à sec. Pas mal quand on sait qu'Euro 4 n'a pas aidé à ce gain de poids. Une béquille centrale est présente de série, tout comme sur la version T qui avait inauguré l'arrivée de cet accessoire. Le réservoir gagne en finesse en passant de 30l à 23l. Du coup, la protection des jambes est moins bonne, tout comme celle du buste d'ailleurs, car la bulle a elle aussi "maigrie". 

 

Peu de place sous la selle de la KTM 1290 Super Adventure S

 

Il n'y avait déjà pas un grand volume de rangement sous la selle passager, mais voilà qu'Euro 4 est passé par là avec ce boitier noir de dépollution prenant toute la place disponible. Du coup, je ne sais pas où se range la trousse à outil !!?? Par contre, KTM a travaillé sur le problème des remontées de chaleur en calfeutrant le dessous de la selle pilote. C'est mieux, mais pas encore optimum.

 

La selle a été calfeutrée pour limiter la remonter de chaleur vers le pilote

 

Un point que je n'avais pas relevé à l'essai de la première Super Adventure l'année dernière, quand on pilote la pointe des pieds sur les repose-pieds, on a les talons dans les supports passager. Rien de rédhibitoire car je pense qu'au fil du temps, on doit trouver une position adaptée faisant oublier ce défaut. Notez au passage le bon vieillissement des 1964 !!

 

Les 1964 shoes viennent taper dans les repose-pieds passager

 

Dernier point ergonomique, la commande du régulateur est passée de la poignée droite à la gauche, les warning faisant le chemin inverse. Je trouve ce changement judicieux car il n'était pas aisé de maintenir les gaz tout en allant enclencher le régulateur. A noter que tous les commodos sont rétro-éclairés.

 

Le régulateur de vitesse de la KTM 1290 Super Adventure S passe sur la poignée droite

 

L'afficheur TFT est vraiment magnifique. très clair, très contrasté, il est surtout très complet. Par contre, j'ai trouvé sa navigation dans les pages un peu plus longue que sur l'écran LCD de la SD-R. On ne peut plus faire défiler l'ensemble des pages juste par un appui sur les touches haut ou bas, car il faut systématiquement revenir à la page principale entre chaque page. Bizarre!!

 

L'écran TFT de la KTM 1290 Super Adventure S est magnifique

 

Dernière nouveauté avec ce petit vide poche étanche et équipé de sa prise USB pour y ranger et recharger votre smartphone. Un petit filet à l'intérieur maintient ce dernier pour éviter les chocs ou autres risques de rayure le temps du roulage. Une autre prise 12V est disponible sous l'écran TFT. 

 

Un rangement étanche et connecté pour votre smartphone

 

Si la KTM 1290 Super Adventure S est très proche de la version T, il était intéressant de faire ressortir ses différences qui sont principalement ergonomique et d'équipement. L'agrément moteur reste identique, même si Euro 4 a peut-être permis de gagner un peu de souplesse à bas régime. La conso y a également gagné. Pour l'équipement, il y a fort à parier que la version T sera mise à jour d'ici le prochain millésime. Du coup, S ou T, pas facile de choisir, mais peut-être l'écart de prix en faveur de la S fera-t-il la différence ??!!

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0