· 

Avinton, muscle bike made in France

Avinton, muscle bike française

Cédric Klein, industriel français œuvrant dans la thermodynamique, est un homme de défit. Le premier d'entre eux est certainement d'avoir développé une marque de moto française, pays industriellement pauvre quand on parle 2-roues. Le second est technique, car construire une moto légère autour d'un gros bicylindre S&S de 1640cc, ce n'était pas gagné d'avance. C'est pourtant ce qu'a réussi à faire la petite équipe d'Avinton

 

Avinton grandit sur les cendres de Wakan

Wakan est une création Joël Domergue. Cet ingénieur français, associé à Marc Teissier (Sherco), développe la marque Scorpa dans les années 90', puis enchaine avec Wakan en 1999. Changement de style radical. Wakan vivotera une dizaine d'année avec 2 modèles, roadster et race, avant de jeter l'éponge en 2011. C'est là que Cédric Klein, rêvant depuis toujours d'acquérir cette marque, rachète plans et brevet et crée Avinton. Le premier modèle de la jeune marque française voit le jour en 2012.

 

Également fan d'AC Cobra, le PDG et son équipe transforme feu la Wakan en une véritable réinterprétation sur 2 roues des AC Cobra chères à Caroll Shelby. Cette image de moto surpuissante au caractère affirmé ne manque pas de séduire à l'étranger où Avinton réalise la majorité de ses ventes, Asie compris. Après 4 ans d'existence, Avinton prend un nouveau virage en étant racheté par le groupe Winch. Largo Winch, ça vous parle ? A n'en pas douter, le célèbre aventurier roulera Avinton dans le prochain opus de cette célèbre bande dessinée.

 

Le groupe Winch est le nouveau propiètaire d'Avinton

Une technologie minimaliste

Chez Avinton, on respecte l'esprit muscle car en référence à l'AC Cobra. Pas de fourche à parallélogramme, pas de refroidissement liquide, encore moins d'électronique. Jusque 2016, le moteur était alimenté par 2 carburateurs Keihin de 41mm de diamètre à boisseau plat. Seul le système Vortec placé sur le réservoir apporte une touche d'originalité "technique". Mais Euro4 est arrivé, avec son lot de contrainte. Injection et ABS (déconnectable) ont fait leur apparition sur le millésime 2017. L'équipe technique en a profité pour modifier la cinématique de la suspension arrière avec un positionnement de l'amortisseur façon Panigale, et bras oscillant rallongé pour plus de stabilité.

 

Il faut dire que la stabilité, il en faut pour maitriser le gros couple du moteur S&S de 1640cc sortant 180Nm dès 3000tr/min. Avec 145cv sans antipatinage, c'est dire si la gestion de la poignée de gaz s'avère redoutable. Le cadre se résume à une mono-poutre reliant la colonne de direction au bras oscillant, le réservoir se trouvant sous la selle pour une meilleure répartition des masses. Tout ça offre une machine très maniable malgré son impressionnant bicylindre, d'autant que l'ensemble reste sous la barre des 200 kg tout plein fait.

 

Avinton 1640cc, moteur S&S, réservoir sous la selle

Un équipement haut de gamme

Le cœur de l'Avinton, c'est bien sûr son moteur S&S et son couple démoniaque. Il faut donc des périphériques à la hauteur de ce bicylindre prestigieux. Toutes les pièces sont en alu taillé dans la masse comme les superbes tés de fourche ou les nouvelles biellettes de suspension, les jantes en alu forgé sont signé Marchesini, le freinage Beringer, les suspensions Öhlins. On peut ajouter les feux à Led, une instrumentation LCD et le démarrage sans clé. Une Avinton se commande à la carte pour des prix allant de 34 000 € à 80 000 €. L'assemblage se fait à la main dans les ateliers de Sommières dans le Gard.

 

Le luxe à la française s'exporte

Comme écrit plus haut, Avinton vend plus de moto à l'étranger que dans l'hexagone. C'est d'ailleurs en 2017 lors du Sema show de Las Vegas que le PDG Cédric Klein a officialisé le lancement de la marque aux USA en annonçant l'ouverture du premier Corner Shop Avinton dans le Colorado. Entre le rachat par Largo Winch (!), l'installation chez l'oncle Sam, le luxe à la française sur 2 roues a de beaux jours devant lui. 

Écrire commentaire

Commentaires: 3
  • #1

    Alain (jeudi, 29 mars 2018 11:37)

    Y'a quand même de belles motos françaises, malgré ce qu'on pourrait croire. Il est loin le temps des BFG ! lol

  • #2

    Sean (dimanche, 08 juillet 2018 22:58)

    Avinton motorcycles fabrique des motos de merde et très chères , que des problèmes techniques et des abroutis à l’usine
    N’achetez surtout pas cette moto pourrie et société gérée par des voyous

  • #3

    Chris (jeudi, 12 juillet 2018 19:11)

    Sean, j'imagine que tu as été client Avinton ;-)
    Comment s'est terminée ton expérience chez eux?